Est-ce que c'est lui ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Est-ce que c'est lui ?

Message par Chigwenn le Sam 17 Sep 2016 - 23:59

Bonjour,

Voici ma dernière acquisition :



Lettre de Lisbonne pour Buenos-Aires, timbre à date du 23 décembre 1942. Je ne connais pas les tarifs portugais. J'ai vu une autre enveloppe affranchie à 11,50 escudos pour le même trajet, à la même période. celle-ci porte des timbres pour 10,50 escudos ; je pense qu'il manque au moins un timbre sur cette enveloppe, ce qui explique le timbre-à-date incomplet.

Bande de fermeture de la censure américaine sur le côté gauche de l'enveloppe.

Le verso de l'enveloppe est également abimé :



Cette enveloppe est probablement restée collée sur un autre courrier dont sont visibles le timbre à date et un morceau de timbre (on y "rep", donc les dégâts se sont produits à l'arrivée en Argentine, peut-être chez le destinataire, où ce courrier portugais a été posé sur une autre enveloppe, postée en Argentine). Le morceau de timbre masque en partie le nom de l'expéditeur :



Heu.... Est-ce que vous lisez la même chose que moi ?

drunken geek

L'initiale du patronyme est effacée mais c'est quand même tentant. Il y a une initiale, également illisible, intercalée entre prénom et nom, à l'américaine. Il faudrait décoller le reste de timbre qui empiète sur le prénom mais j'ai peur de faire des dégâts...

Si c'est "lui", il a 16 ans à l’époque et habite Buenos-Aires. Il est admissible qu'il y écrive au rédacteur d'une revue francophone, peut-être pour lui proposer des dessins ou des articles ? (il publiait déjà à l’époque des illustrations dans le bulletin de son école).  study  Mais que faisait-il à Lisbonne, à 16 ans ? L'adresse est peut-être celle d'un hôtel (en tout cas au 127 de l'avenida Liberdidade, aujourd'hui il y en a un). Alors peut-être un voyage -en famille ?- pour se rapprocher de la France dont le territoire  est devenu inhospitalier pour lui et sa famille ?  scratch

Est-ce que vous lisez le même nom que moi ?



Je précise que vu la valeur modique de l'achat (2,80 €) et l'absence totale de mise en valeur du nom de l'expéditeur chez le vendeur néerlandais où je l'ai trouvé, le risque d'un faux fait pour tromper le collectionneur me paraît exclu.

À vous lire !

Laurent
avatar
Chigwenn
Admin

Messages : 556
Date d'inscription : 21/12/2010
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Excellente déduction

Message par timbrlib49 le Lun 19 Sep 2016 - 17:20

Bonjour Laurent,

étant aussi un bédéphile, je me souvenais, que j'avais lu dans une biographie sur René Goscinny, qu'il avait beaucoup voyagé dans sa jeunesse.

En recherchant sur Wikipédia, on trouve la réponse :

"...En 1928, deux ans après la naissance de leur fils René, les Goscinny partent pour Buenos Aires, en Argentine, à la suite du nouveau poste d’ingénieur chimiste que Stanislas trouve là-bas. ...
... René Goscinny, accompagné de sa mère, quitte l’Argentine pour New York en 1945 ...".

Je n'ai pas trouvé trace pour l'instant d'un passage à Lisbonne, mais je vais regarder à nouveau sa biographie.

Franck
avatar
timbrlib49

Messages : 40
Date d'inscription : 07/10/2010
Localisation : France

http://timbrlib49.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que c'est lui ?

Message par Chigwenn le Lun 19 Sep 2016 - 23:20

Bonsoir Frank,

timbrlib49 a écrit:étant aussi un bédéphile, je me souvenais, que j'avais lu dans une biographie sur René Goscinny, qu'il avait beaucoup voyagé dans sa jeunesse.

cheers  cheers  Merci, on est au moins deux à y croire : j'ai moins l'impression d'avoir la berlue ! J'avoue que j'avais peine à y croire.

timbrlib49 a écrit:Je n'ai pas trouvé trace pour l'instant d'un passage à Lisbonne, mais je vais regarder à nouveau sa biographie.

Merci. J'ai moi-même pensé à faire des recherches dans un livre de l'historien Pascal Ory : Goscinny, La liberté d’en rire. Le livre n'est pas disponible à la bibliothèque municipale, va falloir l'acheter (mais je vais le ranger où ? y'a p'us d'place... Sad )

L.
avatar
Chigwenn
Admin

Messages : 556
Date d'inscription : 21/12/2010
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que c'est lui ?

Message par SamuelGM le Mar 20 Sep 2016 - 8:33

Bonjour, je lis également René Goscinny... Il n'y a plus qu'à chercher la raison de l'envoi depuis Lisbonne...

Lisbonne où fourmillaient les "undercover addresses", il ne faut pas écarter l'hypothèse que le jeune René n'y ait jamais été physiquement.... Sans tomber dans le rocambolesque toutefois!!

Samuel
avatar
SamuelGM
Admin

Messages : 695
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 40
Localisation : Paris

http://ww2postalhistory.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que c'est lui ?

Message par Chigwenn le Mar 20 Sep 2016 - 10:23

Bonjour Samuel,

SamuelGM a écrit:Lisbonne où fourmillaient les "undercover addresses",

Merci pour cette piste, je n'avais pas pensé à une adresse de couverture. D'après "Undercover addresses of World War II" (2006, 3e édition) de Charles Entwistle, ambassade des États-Unis possédait une telle adresse au 258 de l'Avenida de Liberdade". study Rien n'est signalé pour le 127 de la même avenue mais Entwistle est le premier à reconnaître que son recensement n'est probablement pas exhaustif. Il ne saurait d'ailleurs en être autrement dans ce domaine par nature discret et informel.

L.
avatar
Chigwenn
Admin

Messages : 556
Date d'inscription : 21/12/2010
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que c'est lui ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum