Les marques des censeurs "lecteurs" des centres de contrôle allemands : d Munich

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les marques des censeurs "lecteurs" des centres de contrôle allemands : d Munich

Message par Jeancens le Sam 20 Oct 2012 - 16:09

Chers collèges,

C'est le seul centre de contrôle qui à utilisé des cachets de lecteurs.

En décembre 1939 on à commencé avec un grand cachet rectangulaire de 25 x 15 mm
qui était divisé en trois parties égale. Dans ce cachet les lecteurs on mit leurs N° au crayon,
tandis que le contenu est resté sans marques.

Lettre d'Italie du 11.02.1940 pour Fribourg en Allemagne.
En bas à gauche on voit le cachet rectangulaire avec les marques des lecteurs



Sur contenu on trouve aucune trace donc je ne mets pas d'image. Exclamation

En février 1940 on apparu les premiers cachets de lecteur, a partir de ce moment,
les lecteur ont essayés de mettre leurs cachets dans ce fameux rectangle.
Je pense par suite de difficulté ( manque de place et cela mettait trop de temps )
on a arrêté de mettre ce grand cachet en mars 1940. Exclamation.

Lettre par avion de Madrid du 12.02.1940 pour Soleure en Suisse.
Ici on voit bien la difficulté que le lecteur à eu pour mettre son cachet.


Ci dessous je vous fait voir différente lettres avec les cachets de lecteurs
( petit rectangle de 12 x8 mm) et leurs marques sur les contenus,
Sur les enveloppes ont trouve en général ces petits cachets, mais de temps
à autre ils ont mis leurs N° au crayon.
Sur les contenu c'est le contraire le plus souvent on trouve les marques des
lecteurs au crayon en plus une indication de tout ce qu'ils ont trouvé dans
l'enveloppe.

Lettre d'Erfurt du 17.12.43 pour la Suisse.
En bas à gauche le cachet du lecteur " 5605 " légèrement à coté un numérateur
en vert. Ce dernier est mis pour que le contenu retrouve son enveloppe car d'apprêt
les notes de service on à appris que souvent les censeurs (manut.) avaient du mal à
retrouver la bonne enveloppe.



Sur le contenu on voit en bas à gauche le N° du lecteur ainsi que le numérateur.
L'expéditeur à encore aidé les lecteur en indiquant ces données et celle du destinataire
ce qui était d’ailleurs demandé par le décret des communication
. study


Lettre La Chaux de Fonds du 18.07.1944 pour Jettingen Ober Elsass (Haute Alsace =
Haut-Rhin) en bas à gauche les cachets des lecteurs. Les autres cachet (à droite) sont
ceux de censeurs (manut.) les rectangles avec les N° au dessus de 7'000 ont apparut
en juillet 44 lors du changement de la censure allemande, a présent les cachets et les bandes
de fermeture portent l'inscription " Zensurstelle ".

(c'est la prise en charge par le chef de la police Kaltenbrunner et du chef d'empire SS Himmler,
l'ancien chef l'amiral W. Canaris fut arrêté le 23.07.44 et déporté le 07.02.45 au camp de
concentration de Flossenburg en Bavière ou il fut assassiné le 09.04.1945.)



Les cachets 7000 ne se trouvent pas sur le contenu, on trouve les marque des deux lecteurs
" 5764 et 4317 " et 1 Karte c'est à dire qu'il y avait encore une carte à vue dans l'enveloppe.



Et sur la carte on voit le N° d'un des lecteur.


Ci dessous le dernier exemple:
Lettre de Bâle du 14.12.1944 pour Gross-Schönach ici on voit le changement cachet et bande
avec l'inscription " Zensurstelle ", en bas à gauche le N° du lecteur au crayon.

Sur le contenu on voit le N° du lecteur.

La position des cachets de lecteurs sur les enveloppes et sur le contenu est toujours en général
en bas à gauche.
Pour le contrôle chimique il n'y à pas de N° spécial comme à Berlin.

Je pense que je n'ai rien oublié. study Question

Jean
avatar
Jeancens

Messages : 942
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 70
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum