Les marques des censeurs "lecteurs" des centres de contrôle allemands : e Francfort/Main.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les marques des censeurs "lecteurs" des centres de contrôle allemands : e Francfort/Main.

Message par Jeancens le Lun 29 Oct 2012 - 22:45

Chers collèges,

cet article intéresse certainement un grand nombre d'entre vous, car une grande partie du courrier
français et surtout celui des STO sont passé par ce centre de contrôle.

J'ai repris tout mes documents pour cette étude.(N° d'après le cat. H. Landsmann)
J'ai pris des documents avec des cachets de villes les plus proche de Francfort/M
pour avoir des dates très précises.

Pour ceux qui ne veulent pas lire tout, j'ai fait un petit résumé à la fin.
Je vous souhaite une bonne lecture.

Comme Munich, Francfort/Main (Fkt/M.) avait des problèmes au début pour trouver la bonne solution.
Bien que Fkt/M. était compétant pour le contrôle du courrier suisse, français,.. .
Il est très difficile de définir avec certitude la date de début du contrôle étant donné que Berlin qui
contrôlait tout le courrier avait les même papillons de fermeture jusqu'au début janvier 1940 Exclamation
ceci pour les lettres.
Pour les cartes postales c'est encore plus complexe, de temps à autre on voit des cartes avec
contrôle chimique.

Entier postal de Munich du 11.12.1939 pour la Suisse avec cachet de Lucerne du 18.12,
( par ça destination à du passer par Fkt/M.) ici on voit bien le trait qui apparaît en claire
du contrôle chimique et sans autres marques ou cachets.


Voici une autre carte du même mois, sans la moindre trace ou marques.
Carte à vue de Schliengen du 22.12.1939 au tarif frontalier de 6Rpf pour Bâle
avec cachet ferroviaire de Fkt/M-Basel Zug (Train) N° 902.


Revenons aux lettres.

Les enveloppes qui portent les papillons EV2.2 et EV2.3 ont été contrôlé à Fkt/M. (les autres plus tard portent
l'indice " e " la il n'y a plus de problème) ce sont des papillons qui ont été utilisés simultanément et uniquement à Fkt/M.

Lettre de Cologne du 10.01.1940 pour St. Gall avec EV2.2.


Les deux petits traits de part et d'autre du papillon, sont pour le pliage car il aurait du être collé sur
le coté (largueur) des enveloppes.

Apparition du 1° cachet Exclamation sur une lettre de Bruchsal du 06.01. 1940 pour Lenzbourg
avec un papillon EV2.3


Je pense qu'il s'agit d'une erreur du cachet postal Exclamation.
Par rapport à la position des deux cachets de lecteurs ça pourrait être en février et non en
janvier comme l'indique la date du cachet Exclamation

Il faut attendre jusqu'au 16.01 pour trouver ce cachet, il est appliqué sur la partie adresse (recto)
des enveloppes. A partir de cette date, le cachet se trouve sur toute les lettres contrôlées.
En général il n'y a qu'un seul et il est placé en bas à gauche des enveloppe.

Lettre de Cologne du 16.01.1940 pour Lucerne avec le cachet du lecteur ( 8 x 4 mm) et le papillon EV2.3.




Étant donné que la coupe est plus longue que le papillon, le censeur (manut.) à du rajouté une partie d'un papillon.
Cette action est assez fréquente, de ce fait par la suite après avoir utilisé tous les papillons fabriqués on a
confectionné les bandes de fermeture, qu'on pouvait couper à la longueur désirée = gain de temps.

Le papillon EV2.2 est très peu utilisé, d'après mes recherches, je peux dire qu'il a servit au maximum 15 jours,
on trouve les premières lettres vers le 06.01. Les dernières lettres portent un cachet de lecteur.
Cette combinaison est très difficile à trouvée: RRR.

Lettre de Hambourg du 16.01.1940 avec cachet de lecteur en bas à gauche.


Papillon de fermeture placé au milieu, cela évite de coller un autre morceau!

Ceci n'est que de courte durée, car le 20.01 le cachet de lecteur est passé au verso des lettres.
On peut en trouvé deux, ils sont en général de couleur violette, rarement en bleu.

Lettre de Cologne du 20.01.1940 pour St. Gall, sur le coté adresse il n'y a aucune marque.



Lettre de Berlin du 25.01.1940 affranchie à 5 Rpf (Tarif imprimé pour l'étranger avec son contenu.


On voit l'enveloppe avec deux cachets, en général ils sont positionnés de cette façon,
un à droite et l'autre à gauche. L'enveloppe est ouverte (imprimé), la patte à l'intérieur,
pas de coupe, le papillon est pour faire voir que la lettre à été contrôlée.


Sur l'imprimé on voit les deux cachets de lecteur, en général pour cette période on les trouve en bas à gauche.

Début février 1940 on a toujours le même système.
Lettre d'un militaire du secteur postal 01530 (?) oblitérée par un cachet ferroviaire
de Cologne du 10.02.1940 pour la Suisse, pas de marque du coté adresse.

On voit bien la position des cachets de lecteurs.

Sur les deux feuilles du contenu on retrouve les cachets des lecteurs.

Sur les cartes postales les cachets de lecteurs font leurs apparition vers le 22.01.1940.
Carte à vue de Munich du 21.01.1940.


On peut trouver jusqu'à quatre cachets sur une carte Exclamation.
Carte à vue de Staufen du 20.02.1940 pour Bâle.


Puis au cours de la première semaine de mars 1940 on trouve un mélange:
un cachet et une marque manuelle, un numéro au crayon.

Lettre de Kandersteg du 04.03.1940 pour Ladenbourg, pour l'instant
aucune marque du coté adresse.



En bas à gauche sur les deux feuilles du contenu, bien visible le cachet d'un lecteur et
le numéro manuscrit de l'autre lecteur.

Quelque jours plus tard ce changement est terminé, maintenant les petits cachets de lecteurs
ont disparu pour un certain temps.

Lettre de Bremen du 07.03.1940 pour la Suisse.


Lettre de Munich du 17.03.1940 pour Zurich.

On voit plus aucune trace de cachets toutes les marques sont au crayon.

Sur le contenu on trouve les même marques, cela restera comme ça jusqu'à la dissolution du centre Exclamation

Sur les cartes postales ce changement est également visible.
Carte à vue de Krözingen du 12.03.1940 pour la Suisse,
en bas au milieu le numéro du lecteur marqué au crayon.


Vers le 04.04.1940 le premier cachet de contrôle permanent fait ces débuts.
Lettre de Mannheim du 02.04.1940 (20h ) pour Zurich.

On voit bien le cachet de contrôle EP2.1, le "O" de Oberkommando et
le "t" de de Wehrmacht ont glissés vers l'intérieur.

En bas à gauche les marques manuscrites des lecteurs.

Lettre exprès de Berlin du 18.04.1940 pour St. Gall avec le cachet de contrôle EP2.2, ce dernier à
vu ses premiers jours vers le 08.04.1940. Cachet sans indice du centre.



Conclusion: la combinaison entre le papillon EV2.3 et les cachets de contrôle à une durée d'à peine
trois semaines, ce qui veut dire assez difficile à trouver.

Nouveau changement vers la dernière semaine de mai 1940 Exclamation Exclamation
Lettre de Constance du 22.05.1940 pour la Suisse.
Pour la première fois on voit une marque de lecteur en bas à gauche.


Comme c'est le début de ce dernier changement de l'emplacement des marques de lecteurs
on voit encore une marque au verso
. Exclamation

Lettre de Solingen du 27.05.1940 pour Lucerne.
L'action est terminée, les marques de lecteurs ont pris leurs places définitive sur l'enveloppe.
Ils resteront en bas à gauche jusqu'à la dissolution du centre.

En principe à partir de cette date on ne trouve plus de marques de lecteur au verso Exclamation

Enfin les cachets ( 8 x 4 mm) sont de retour, maintenant ils ont une autre fonction.
Ce ne sont plus les cachets de lecteurs comme au début, ce sont les censeurs (manut.)
qui les utilisent ( tri du courrier,... .)

Lettre de Hambourg du 05.08.1940
Remarque: à coté de l’affranchissement on voit également un petit cachet de censeur (manut.)
il nous indique que c'est une lettre à caractère commercial
. La je peux signaler que certain censeur
ne se sont pas tenu à cette règle Exclamation


on voit deux cachets sur cette lettre, comme une partie de ces cachets sont appliqué dès l'arrivée au centre,
donc avant l'ouverture des enveloppes, ces cachets peuvent être couvert par la bande de fermeture.
On peut trouver 4 voir 5 de ces cachets au verso et un près de l'affranchissement cela jusqu'à la fin.

Comme les marques des lecteurs restent inchangés par la suite, donc ici s'arrête mon étude.

Pour terminer je montre un exemple de marques de lecteurs de 1941; 1942; 1943.

Lettre de Schliengen du 29.09.1941 au tarif frontalier pour Bâle.
On voit en bas à gauche trois marques de lecteurs.
L'un d'eux nous indique qu'il y a 4 parties dans l'enveloppe: " 2574/4 ".
De plus on aperçois un contrôle chimique vertical au milieu de l'enveloppe.


La marque en bleu c'est la ligne de coupe, la marque rouge c'est l'emplacement d'un deuxième cachet de
censeur (manut.) (Explication écrite après la lettre du 05.08.40.)

Depuis la fin août 1940 les marques des lecteurs se trouvent en haut à gauche, ils resteront là
jusqu'à la fin. Ce que j'ai constaté c'est qu'un numéro de lecteur n'est jamais sur le contenu Exclamation.
La également on trouve l'indication " 2574/4 " et en plus les détails
" 2 + 2 Fot-" = une feuille de 2 pages + 2 photos.
On trouve en bas de la feuille le contrôle chimique.

Lettre de Vienne du 02.03.1942 pour Zurich.
En bas à gauche les marques des lecteurs.


La il y aussi un cachet de censeur (manut.) sous la bande.

On voit la marque de deux des trois lecteurs ainsi que le détails " 1 + 1 Wollfaden angeheftet" =
1 c'est la feuille + 1 fil de laine agrafé. Mais l'un des lecteurs marque /3 , la couturière écrit quelle
joint une feuille avec des esquisses de vêtements. Malheureusement cette feuille manque.
Mais l'agrafe du fil y est resté.

Lettre de Zurich du 01.03.1943.
Marque des lecteur en bas à gauche.


Comme l'ouverture est sur le coté il n'y a aucun cachet de censeurs (manut.) caché.

Là pareil on voit la marque de deux lecteurs, plus le détail " 1 + 3 Bfm.i. Umschl. "
ce qui signifie: 1 feuille + 3 timbres poste dans une enveloppe.
L'enveloppe porte aussi les marques des deux lecteurs, quand aux timbres poste,
qui n'étaient plus dans l'enveloppe, s'ils portaient également les marques, seul le
destinataire aurait pu nous renseigner Question

Résumé sur les cachets et marques des lecteurs:

Vers le 16.01.1940:

Le lecteur met son numéro avec l'aide d'un cachet rectangulaire de 8 x 4 mm,
il est appliqué du coté adresse (recto) en bas à gauche.

Vers le 20.01.1940:

Le cachet passe au verso, on en trouve quelque fois 2.
Ils sont également sur le contenu.

Vers le 22.01.1940:

On trouve ces cachet sur les cartes postale.

Vers le 6/7 mars 1940:

Mélange, cachet et marques au crayon, également sur le contenu.
Toujours au verso.

Vers le 10.03.1940:

Les cachets ont disparu, il ne reste plus que les marques au crayon des lecteurs,
également visible sur le contenu et sur les cartes postale.

Vers le 24/25 mai 1940:

Il se produit un nouveau changement, on voit une marque sur le coté adresse,
l'autre et encore au verso.

Vers le 28/29 mai 1940:

Le changement est terminé, les marques des lecteurs se trouvent maintenant à
leurs places définitive jusqu'à la dissolution du centre.

Conclusion:

Le centre de contrôle de Francfort/main à près de 5 mois pour trouver la bonne solution.

Je vous prie de m'excuser s'il y a des fautes!!

Jean


Dernière édition par Jeancens le Mar 30 Oct 2012 - 5:02, édité 2 fois (Raison : Rectification du texte.)
avatar
Jeancens

Messages : 942
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 70
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum